Rentabilité de vos panneaux solaires - Comprendre et calculer l’autoconsommation et l’injection réseau

Connaissez-vous les « économies cachées » de l'énergie solaire et comment les calculer ?
Photo de Vincent Arrouet, co-fondateur de Sunology
Vincent Arrouet
Co-fondateur de Sunology
Le Soleil se reflète sur trois panneaux photovoltaïques posés sur une toiture en tuiles

L’injection réseau

Ce sont les gains que vous obtenez en injectant votre surplus d'énergie vers le réseau. Vous pouvez gagner 10 c€ pour chaque kWh d'électricité exportée.

L'autoconsommation

Il s'agit de l'énergie solaire qui est utilisée directement par les appareils de votre foyer. Vous économisez quel que soit votre tarif : en général, 15 à 20 c€ par kWh. J'appelle ces économies les « économies cachées » de l'énergie solaire, car elles n'apparaissent pas sur vos factures d’électricité. D'autres personnes les appellent les « économies derrière le compteur », parce que les économies sont invisibles pour votre compteur, ou le réseau - c'est pourquoi vous ne pouvez pas les voir sur votre facture. 

Vous ne comprenez pas ?

Prenons l'exemple d'une de mes factures pour vous expliquer. Je l’ai évoqué à l’étape 1, mais comme il s'agit d'un concept important, voici les détails.

La figure 3.1 représente une facture d'électricité typique pour une année pour ma maison (4,5 kW d’énergie solaire, chauffe-eau électrique, pompe à chaleur pour le chauffage, alimentation pour cinq personnes) :

Figure 3.1 Facture d'électricité.

Évidemment, avec une facture de 96,85 € par mois, sans compter la vente de mon surplus solaire, je suis plutôt satisfait - mais combien d'argent suis-je réellement en train d'économiser par rapport à ce que j’aurais sans mes panneaux solaires ?

Je n'ai pas de facture pré-solaire pour comparer les deux, car j'ai ajouté les panneaux solaires lors de la construction de ma maison. Et même si j'avais une facture antérieure à l'installation solaire, la différence entre les deux serait une mauvaise estimation des économies réalisées, car la consommation et les tarifs évoluent. 

En fait, il est courant que les gens consomment beaucoup plus d'électricité après avoir adopté l'énergie solaire, parce qu'ils s'inquiètent moins de leurs factures - la comparaison des factures « avant et après » peut donc être trompeuse.

Si l'on regarde ce que je facture à EDF OA, les économies réalisées grâce à mes exports solaires sont là, noir sur blanc :

Figure 3.2 Économies réalisées grâce à l’exportation d'énergie solaire.

J'ai été crédité de 294,96€ pour avoir injecté 1253 kWh d'énergie vers le réseau.

Mais comment savoir combien j'ai économisé grâce à l'énergie solaire autoconsommée ? Malheureusement, ce n'est pas si simple.

La première chose dont vous avez besoin est un bon système de surveillance de l'énergie.

Dans mon livre "Gagnant avec le solaire !", disponible ici, je vous parle en détail de système de monitoring et je vous suggère de l'intégrer dans votre installation solaire. Il y a de nombreuses raisons de le faire, notamment pour le suivi de vos économies.

Les bons systèmes de surveillance vous indiquent la quantité d'énergie consommée par votre maison et la quantité d'électricité solaire produite, par intervalles de cinq minutes.

La figure 3.3 montre ce qui se passe chez moi un jour de printemps typique :

Les zones noires et gris foncé en pointe montrent ma consommation d'électricité sur 24 heures - de minuit à minuit. Les pics juste après minuit correspondent au lave-vaisselle qui chauffe l'eau et sèche la vaisselle à la fin du cycle. Nous l'avons programmé car il est bruyant et nous ne voulons pas qu'il perturbe nos soirées9. 

On peut voir que la maison commence à se réveiller à 6 heures du matin. L’énergie est utilisée tout au long de la journée. Il s'agit surtout du lave-linge, du four (pour les gâteaux !), des ordinateurs, des télés, d’internet et du chauffe-eau.

Nous mettons les enfants au lit à 20 heures 30 et la consommation d'énergie diminue.

Figure 4.3 Répartition de la consommation d’énergie dans ma maison sur 24 heures.

La ligne en pointillés indique la production d'électricité solaire. Si la ligne en pointillés est au-dessus des pics de consommation, cela signifie que nous produisons plus que nous ne consommons. Toute électricité utilisée à ces moments-là est de l'énergie solaire autoconsommée. 

J'ai représenté cette énergie en gris foncé sur la figure 4.3. Tout excédent d'énergie solaire est exporté. C'est la zone gris clair du graphique. Les zones noires indiquent les moments où je dois importer de l'énergie du réseau.

La quantité totale d'énergie utilisée par ma maison au cours des 24 heures indiquées correspond à la combinaison des zones noires et gris foncées. Mon système de surveillance me dit que cela représente 13 kWh d'énergie.

Sur ces 13 kWh, 10,33 kWh se trouvent dans la zone gris foncé. Il s'agit de l’énergie solaire autoconsommée. À ,18 c€ par kWh, cela signifie que j'économise 1,86€ par jour grâce à l'autoconsommation.

Mes exports ce jour-là s'élèvent à 0,74€ (3,14 kWh x 23,54 c€). Cela signifie que la plupart de mes économies proviennent de l'autoconsommation.

Mes économies totales pour la journée sont de 2,6€.

Si j'extrapole ce chiffre à l'ensemble de l'année (en tenant compte du fait que la production hivernale est plus faible), mes économies pour l'année entière s'élèvent à environ  950€ - 270€ provenant de l’injection réseau et 680€ de l'autoconsommation.

Les économies solaires ont deux composantes : l'autoconsommation et l’injection réseau. Nous devons tenir compte des deux dans nos prévisions d'économies.

Nous devrions réorganiser le moment où nous remplissons et le moment où nous vidons le lave-vaisselle afin de pouvoir le faire fonctionner pendant la journée, grâce à l'énergie solaire. Voir Étape 6 - transférer les charges.

En résumé

Vincent Arrouet

Co-fondateur de Sunology
Vincent Arrouet, co-fondateur de Sunology et spécialiste de l'énergie solaireVincent Arrouet, co-fondateur de Sunology et spécialiste de l'énergie solaire

Vincent Arrouet

Co-fondateur de Sunology