Amortissement de vos panneaux solaires - Un guide simple pour le calculer

Le calculateur précis de la durée d’amortissement de vos panneaux solaires - en moins d’une minute !
Photo de Vincent Arrouet, co-fondateur de Sunology
Vincent Arrouet
Co-fondateur de Sunology
Toiture solaire composée de 16 panneaux photovoltaïques qui reflètent une fenêtre grâce aux rayons du soleil

Dans le chapitre 1, nous avons détaillé comment calculer la quantité d’énergie consommée par votre habitat pendant les heures de journée.

L’étape 3 du guide vous aide à décider combien de panneaux acheter - et il explique pourquoi un système solaire de 6 kW est le meilleur choix pour de nombreux foyers.

Votre prix de détail de l’électricité dépend de votre fournisseur d’électricité. Le tarif d’achat dépend du choix que vous avez à faire entre vendre votre surplus à l’acheteur obligé EDF OA à 10 c€ ou bien au tarif de gros à plus ou moins quelque chose (entre 5 c€ et 8 c€) à votre fournisseur d’électricité.

Comment fonctionne ce calculateur simple ?

1. Calculez la production du système en fonction de la taille que vous avez sélectionné.

D’abord, nous avons besoin d’estimer la quantité moyenne d’énergie produite par votre système par jour (en kWh).

C’est le chiffre de votre région multiplié par la puissance du système (en kW) :

Tableau 1. Production moyenne par jour et par ville

Trouvez la ville la plus proche de chez vous et multipliez la taille de votre système par le chiffre dans la case.

Par exemple, si vous avez choisi 3 kW de panneaux et que vous vivez à Nantes, votre production moyenne par jour est : 3 kW x 3,4 = 10,2 kWh par jour.

Notez votre production journalière ici : ____

Production d’énergie du système

= ___ kW de panneaux x ___ kWh/kW par jour (à partir du Tableau 1)

= ___ kWh par jour.

2. Calculez les économies quotidiennes issues de l’autoconsommation

Vos économies tirées de l’autoconsommation de l’électricité solaire correspondent à votre consommation en journée multipliée par votre tarif de consommation.

Nota : si votre consommation diurne est supérieure à la production de votre système, alors la puissance du système solaire que vous avez sélectionné est trop faible. Si vous ne pouvez pas prendre un système plus grand alors vos économies seront limitées à votre production. Dans ce cas, multipliez votre tarif de consommation par la production du système.

Ecrivez ici vos économies quotidiennes à partir de l’autoconsommation : ____

Euros économisés grâce à l’autoconsommation

= consommation journalière (____ kWh par jour) x tarif de consommation ( ____ c€ par kWh)

= ____ c€ par jour.

3. Calculez la quantité d’énergie exportée vers le réseau

La quantité d’énergie que vous exportez correspond à la production de votre système moins votre consommation d’électricité en journée :

Notez ici la quantité d’énergie que vous allez exporter : ____

kWh exportés

= Production du système (_____ kWh par jour) - consommation journalière (_____kWh par jour) = _____ kWh par jour.

4. Calculez vos revenus journaliers issus de vos exports

Vos revenus de l’injection réseau correspondent à vos kWh exportés multipliés par le montant de votre tarif d’achat.

Note : si votre consommation quotidienne dépasse la production de votre système, vous ne générerez pas de revenus de l’injection réseau.

Notez vos revenus de l’export ici : ____

Revenus en euros des exports

= kWh exportés (_____ kWh par jour) x tarif d’achat (____ c€ par kWh)

= _____ c€ par jour.

5. Calculez le total de vos économies quotidiennes

Vos économies quotidiennes totales correspondent à vos économies par l’autoconsommation ajoutées à vos économies obtenues par la vente de vos exports (votre surplus de kWh).

Notez vos économies totales par jour ici : ____

Economies totales par jour

= économies de l’autoconsommation (€ ______) + revenus de l’export (€_______)

= €_______ par jour.

6. Calculez vos économies de la première année

Vos économies de la première année correspondent à vos économies totales par jour multipliées par 365 jours.

Notez vos économies de la première année ici:

Vos économies de la première année

= économies par jour €______ x 365

= €______ par an.

J’espère que vous avez trouvé utile ce calcul simple ! Au fait, si vous voulez obtenir une estimation ultra précise de vos économies et un devis d’un installateur de confiance qui répond à vos exigences, n’hésitez pas à vous rendre sur notre plateforme de service solaire Sunology Home.

Allons plus loin pour calculer le retour sur investissement des panneaux solaires

Ces mesures simples sont de bons indicateurs de la valeur de l'énergie solaire pour vous. Mais ils ne tiennent pas compte de certains éléments importants.

Les variations de votre consommation et de votre production au jour le jour

Très logiquement, le soleil ne brille pas avec la même intensité à toutes les heures du jour et de l’année. De même, en fonction des périodes de l’année, votre usage de l’électricité change. Par exemple, en France on n’utilise pas de chauffage en été. A contrario, dans certaines régions, on utilise le chauffage sur un plus grand nombre de mois.

C’est pour cette raison que pour faire un calcul ultra juste de votre consommation et de la production de votre système solaire, il convient d’avoir des données heure par heure de ce que vous utilisez et de ce que vous pouvez produire. De cette façon, l’adéquation entre usage de l’énergie et production est bien le reflet de la réalité.

Peu d’acteurs du solaire disposent d’un algorithme capable de faire ce calcul dit “au pas horaire”. Si vous voulez obtenir ce niveau de précision dans l’estimation de votre taux d’autoconsommation et de vos exports, je vous conseille de nous contacter à l’adresse hello@sunology.fr et nous vous proposerons un plan solaire qui vous offre une vue heure par heure de votre consommation et de votre production.

L'inflation des prix de l'électricité

La plupart des Français ont récemment subi une forte augmentation des prix de l'électricité, et il est probable que d’autres augmentations vont intervenir dans le futur.

Le fait d’inclure l'augmentation des prix de l'électricité dans votre calcul fera paraître les rendements encore meilleurs, mais c'est une arme à double tranchant. Certains vendeurs peuvent utiliser des prévisions de fortes hausses de prix pour vous présenter des chiffres de remboursement irréalistes, alors demandez toujours quelles sont leurs hypothèses lorsqu'ils calculent vos rendements.

Si vous pensez que les prix de l'électricité vont augmenter, il est logique de les ajouter à votre calcul.

Parlons maintenant du flux de trésorerie.

Le flux de trésorerie

En regardant simplement la durée d’amortissement, beaucoup font une erreur. Ils se disent : « Hum, cela prendra huit ans pour être amorti. Je ne peux pas me permettre de perdre de l'argent pendant huit ans ; mon épargne est limitée. Je vais attendre. »

Ce raisonnement ne tient pas compte du flux de trésorerie de l'épargne. Je m'explique.

Imaginez que vous avez devant vous un système de 7 000€ qui vous fera économiser 875€ par an. Vous rembourserez donc le système en huit ans. Une autre façon de voir les choses est la suivante : il vous fera économiser 73€ par mois.

Si vous pouvez financer le système pour moins de 73€ par mois, vous améliorez immédiatement votre situation de trésorerie. Vous aurez plus d'argent dans votre poche chaque mois.

Sachez simplement que si votre trésorerie est serrée tous les mois (bienvenue au club !), les économies mensuelles réalisées grâce au solaire peuvent être plus importantes pour vous que le simple remboursement.

Comparaison avec l'épargne ou d'autres investissements

Si vous avez la chance d'avoir de l'argent à dépenser, mais que l'énergie solaire entre en concurrence avec d'autres investissements (tels que les comptes d'épargne ou les placements gérés), vous voudrez peut-être comparer le rendement financier de l'énergie solaire avec les autres solutions.

À mon avis, la meilleure façon de le faire est de calculer le taux de rendement interne ou, encore mieux, le taux de rendement interne modifié. Vous êtes confus ?

En réalisant votre plan solaire avec nous, nous vous fournirons ces indicateurs. Tout d'abord, je veux expliquer ce qu’ils sont, ainsi que leurs dangers et leurs utilisations.

Ce n'est pas un livre sur les investissements, je ne vais donc pas écrire un tome sur les métriques d'investissement et décrire la façon dont le taux de rendement interne est calculé. Si vous êtes intéressés, voici une excellente base pour mieux comprendre.

Il suffit de dire que le taux de rendement interne d'un investissement vous donne un taux d'intérêt équivalent pour votre investissement, mais - et c'est un point important - il suppose que toutes vos économies sont réinvesties au même taux.

Laissez-moi vous expliquer. Supposons que nous mettions tous nos chiffres dans un calculatrice. Vous êtes intéressé par le rendement sur 25 ans d'un système d'énergie solaire de 7 000€. La calculatrice affiche une réponse de 12,5 % sur 25 ans. Cela équivaut à économiser un montant fixe de 875€ par an pendant 25 ans. (Je ne tiens pas compte de l'inflation du prix de l'électricité pour garder les choses simples).

Beaucoup de gens entendent dire qu'ils peuvent obtenir un taux de rendement interne de 12,5 % sur un investissement de 7 000 € sur 25 ans et supposent que cela équivaut à placer 7 000€ sur un compte d’épargne avec un taux d'intérêt de 12,5 % annuels sur 25 ans.

Ce n'est pas le cas. Comparons les rendements de notre système solaire imaginaire à ceux d'un compte épargne imaginaire.

Un compte d’épargne avec 7 000€ rapportant des intérêts composés annuels de 12,5 % pendant 25 ans donne un solde impressionnant de 133 018€.

Si vous additionnez toutes les économies réalisées grâce au système solaire (875€ x 25 ans) et que vous soustrayez l'investissement initial de 7 000€, vous n'obtenez que 14 875€ après 25 ans. C'est une sacrée différence !

Que se passe-t-il ?

Eh bien, évidemment, le deuxième chiffre suppose que vous n'obtenez aucun intérêt pour votre épargne solaire.

Lorsque l'on compare des investissements, il faut supposer que vous investissez les rendements à un taux raisonnable. Aucune banque n'offre un taux d'intérêt de 12,5 %.

La façon dont le taux de rendement interne fonctionne suppose que vous investissez l'épargne au même taux que le taux de rendement interne. Il vous faudrait trouver un autre investissement à 12,5 % pour réinvestir vos économies d'électricité. À moins de posséder toutes les maisons de votre rue, il est peu probable que vous ayez l’occasion de réinvestir dans l'énergie solaire, et vous garderez donc les économies sur votre compte bancaire. (C'est vrai, je suppose que vous ne dépensez pas ces économies en chocolat.) Un taux beaucoup plus réaliste serait de 3 à 7 %.

Et c'est là qu'intervient le concept de taux de rendement interne modifié. Vous pouvez modifier le taux de rendement interne en lui indiquant à quel taux vous pensez pouvoir réinvestir l'argent.

Dans notre exemple, un système de 7 000€ rapportant 875€ par an pendant 25 ans donne un taux de rendement interne modifié de 8,4 % si l'épargne est placée à 3 %.

À mon avis, c'est l’indicateur que vous devriez utiliser pour comparer avec vos investissements à rendement composé, comme les comptes d’épargne.

Dans notre exemple ci-dessus, si vous achetez un système de 7 000€, obtenez une économie fixe de 875€ par an pendant 25 ans et ré-investissez toutes ces économies dans un compte d'épargne à 3 %, cela équivaut à investir ces mêmes 7 000€ dans un investissement à rendement fixe de 8,3% pendant 25 ans, comme l’immobilier. Dénicher un investissement immobilier aussi rentable est une sacrée gageure, non ?

Le solaire a un excellent retour sur investissement pour la plupart des foyers. En demandant un plan solaire personnalisé, nous vous fournirons le montant de votre retour sur investissement, des projections de trésorerie et le montant des économies à vie si vous décidez d'investir dans l'énergie solaire.

En résumé

Vincent Arrouet

Co-fondateur de Sunology
Vincent Arrouet, co-fondateur de Sunology et spécialiste de l'énergie solaireVincent Arrouet, co-fondateur de Sunology et spécialiste de l'énergie solaire

Vincent Arrouet

Co-fondateur de Sunology