Batteries virtuelles : le match

Photo de Vincent Arrouet, co-fondateur de Sunology
Vincent Arrouet
Co-fondateur de Sunology
Batteries virtuelles et panneaux solaires

En exclusivité, on vous dévoile le 1er comparatif des offres de batteries virtuelles disponibles sur le marché français !

Rentabilité, tarif du kWh stocké, facturation, qualité de service : vous allez découvrir que le diable est bien logé dans les détails.

Et on en profite pour répondre aux questions les plus brûlantes du moment :

  • Batterie virtuelle vs batterie physique : pourquoi choisir plus l’une que l’autre ?
  • Batterie virtuelle vs vente de surplus à EDF : quelle est la meilleure rentabilité ?

Et en fin d’article, on vous donne notre avis éclairé pour vous aider à faire le meilleur choix pour valoriser vos excédents d’électricité solaire selon votre situation :

  • Installation en toiture ou Plug & Play ?
  • Petite ou grande puissance ?

Quelques fournisseurs d’énergie proposent une “batterie virtuelle”. Ce stockage à distance a ses bons et mauvais points. Sunology se penche sur le sujet à votre place. Pour un choix clair, net et précis. C’est parti pour du très lourd !

Le Cloud de l’électricité solaire

Vous connaissez les Clouds, ces espaces de stockage virtuels dont Apple a été l’un des premiers créateurs ? Photos, vidéos, documents, morceaux de musique… le Cloud stocke l’ensemble de nos données loin de votre PC. Les batteries virtuelles, c’est pareil : stocker à distance. Mais là, on ne parle pas de photos de famille, mais de votre surplus d’électricité !

Pas un nuage chez vous quand vous êtes sur un transat à des milliers de kilomètres de là : votre maison ne va pas utiliser toute votre électricité solaire. Ce surplus, au lieu d’être acheté par EDF OA, file alors vers une batterie virtuelle. Enfin, si vous avez une offre qui la propose chez votre fournisseur d’électricité !

Si c’est le cas, voilà le principe :

  • Tout surplus de votre production solaire part vers cette batterie virtuelle.
  • Vous ne revendez plus votre surplus à EDF OA au tarif de 0,10 € (environ) le kWh.
  • Ce surplus reste stocké à distance jusqu’à ce que vous en ayez besoin.
  • Il remplace alors l’électricité du réseau général pour alimenter votre maison. Vous économisez puisque vous n’achetez pas de nouvelle électricité.

Les batteries virtuelles sont donc parfaites ! Sur le papier, en tout cas. Parce qu’il faut vous poser les questions suivantes :

  • Combien coûtent ces batteries à distance ?
  • Tous les fournisseurs d’énergie les proposent ?
  • Je peux y prétendre avec mon installation ?

On vous dit tout !

Coût d’une batterie virtuelle : ça peut faire mal

Seules 3 sociétés ont tenté l’aventure de la batterie virtuelle du marché français. “Rien que 3 ?” Eh oui… Pas facile de proposer ce système à un coût vraiment abordable. Sunology vous mâche le boulot en comparant les 3 offres dispo actuellement.

Comparatif des fournisseurs de batteries virtuelles en 2022

Urban Solar Energy, Je Produis Mon Electricité (JPME) et MyLight Systems sont les trois courageux à se lancer dans la batterie virtuelle. Les démarches pour souscrire leurs offres sont ultra simples.

Et la rentabilité, on en parle ? Elle peut prendre plusieurs années. Tout dépend de votre besoin. Notre conseil : demandez un devis et sortez la calculatrice ! Pour évaluer de combien d’années votre batterie virtuelle aura besoin avant d’être neutre pour votre porte-monnaie.

Mauvaise surprise en vue : une batterie virtuelle fait disparaître votre prime à l’autoconsommation. Et ça, ça peut faire mal…

Batterie virtuelle = 0 prime à l’autoconsommation

La prime à l’autoconsommation, c’est quoi ? C’est l’Etat qui vous dit “merci !”

Votre surplus d’électricité solaire part dans le réseau général. Des Français choisissent une offre verte chez leur fournisseur d’énergie, basée à 100% (ou moins) d’énergie renouvelable. Votre surplus fait partie de cette électricité verte. Prenons un exemple :

  • Monsieur Durand choisit une offre “électricité verte” chez son fournisseur d’énergie. Il n’a pas de panneaux photovoltaïques. Il veut encourager les énergies renouvelables en achetant de l’électricité qui vient de l’éolien, du solaire, etc.
  • EDF et les différents fournisseurs d’énergie ont besoin d’électricité verte pour des clients comme Monsieur Durand. Par des éoliennes, de la biomasse, de l'hydraulique (barrages)... Mais voilà, la production française d’énergies renouvelables est encore minuscule. EDF et les fournisseurs d’énergie ajoutent alors, le surplus produit par votre installation solaire photovoltaïque, dans l’électricité envoyée à Monsieur Durand.
  • EDF OA vous achète donc ce surplus au prix de 0,10 € par kWh.
  • L’Etat vous remercie de votre coup de pouce à Monsieur Durand via la prime à l’autoconsommation, versée 1 fois par an pendant les 5 premières années après l’installation de vos panneaux solaires.

Cette prime à l’autoconsommation, réévaluée à chaque trimestre, peut atteindre 390 € par an. Donc presque 2 000 € sur 5 ans. Sympa, non ?

Pourquoi une batterie virtuelle supprime la prime à l’autoconsommation ?

On reprend le cas de Monsieur Durand :

  • Il souhaite toujours de l’électricité verte.
  • EDF et les différents fournisseurs doivent lui en fournir.
  • Ils ne peuvent pas le faire avec votre surplus parce qu’il est stocké dans votre batterie virtuelle pour assurer votre autoconsommation.
  • L’Etat vous retire alors la prime à l’autoconsommation.

Injuste, non ? Oui. Mais pas le choix…

Avant de foncer tête baissée vers une batterie virtuelle, calculez bien ces points :

  • Combien va me coûter cette batterie virtuelle ?
  • J’y gagne quoi ?
  • La revente de surplus à EDF OA me rapporte davantage/moins que de stocker mon électricité solaire pour autoconsommer ?
  • Les frais de stockage virtuel de mon surplus sont supérieurs/inférieurs à mon achat d’électricité chez mon fournisseur d’énergie ?
  • Une batterie virtuelle reste rentable si je perds la prime à l’autoconsommation ?

ça ne dépend que de vous. Envie d’autoconsommer au maximum ? La batterie virtuelle peut être la réponse. Mais vous allez perdre de l’argent.

Panne de courant = bye bye batterie virtuelle

Une question récurrente des clients Sunology est “Et en cas de coupure d’électricité, il se passe quoi ?”

Les annonces du gouvernement avec une baisse de la production d’électricité et des efforts à consentir font peur. Vous avez produit votre électricité solaire, vous avez choisi une offre de batterie virtuelle, vous pensez donc être protégé(e) de coupures d’électricité. Et là, c’est le drame : votre batterie virtuelle a besoin d’un réseau électrique classique pour alimenter votre logement.

Coupure d’électricité = coupure de votre batterie virtuelle

Seule une batterie physique peut compenser une coupure du réseau électrique. Vous vouliez alimenter certains de vos appareils seulement. Ou pensiez que ce serait le cas pour toute votre maison ? Oubliez !

Batterie virtuelle : 100% autoconsommation

L’offre de batterie virtuelle débute : seulement 3 fournisseurs sont disponibles. La solution va sans doute se développer dans les années à venir :

  • Parce qu’il y a de plus en plus de panneaux solaires.
  • Parce que les tarifs électriques augmentent.
  • Mais aussi par la demande. Vous êtes nombreux à envisager de stocker à distance.

De nouvelles sociétés vont vouloir se lancer. Et, du coup, faire baisser les abonnements et frais de fonctionnement. Un peu comme quand les fournisseurs de téléphonie mobile ont envahi le marché.

Les batteries virtuelles sont vraiment pour les particuliers qui veulent passer à l’autoconsommation, partielle ou totale. Qui ne veulent plus dépendre d’EDF et autres fournisseurs d’électricité. Qui veulent préserver la planète en utilisant de l’électricité locale (complètement produite chez eux) et verte. Qui veulent mesurer de très près leurs dépenses en électricité.

Voici nos conseils pour une batterie virtuelle

  • Surveillez bien les offres à venir si celles actuelles sont hors budget, pour vous.
  • Suivez votre consommation par an et les bénéfices de la revente de votre surplus à EDF OA : ce bilan vous permettra de dire “oui” à une batterie virtuelle ou de passer votre tour.

Chez Sunology, on adore échanger avec notre communauté Sunology. La question du surplus d’électricité est assez récurrente : “Est-ce que je peux le vendre ? Le stocker dans une batterie chez moi pour l’utiliser plus tard ?” Eh bien, tout dépend de votre installation :

Avec notre station solaire PLAY :

  • Impossible de vendre votre surplus à EDF OA. Votre station solaire photovoltaïque est trop petite en termes de puissance (il faut prévoir plus que 3kW).
  • Vous pouvez brancher une batterie (type Bluetti ou Ecoflow) à votre station pour stocker votre électricité solaire. La batterie alimente vos appareils électriques ensuite. On fait le point complet ici.
  • Et une batterie virtuelle, alors ? C’est non ! Votre surplus est trop petit. Un stockage à distance va vous coûter une fortune.

Avec notre solution pour toitures HOME :

  • Ok pour la vente de surplus à EDF OA pour environ 0,10 €.
  • Ok pour une batterie physique près de votre compteur. L’électricité solaire stockée, sert alors votre foyer le soir ou la nuit, quand vos panneaux photovoltaïques cessent de produire. Gros warning : le coût de ces batteries est souvent prohibitif. Comptez entre 1 500  € et 5 000 € en fonction des marques, des modèles et de leur capacité de stockage. Vous serez déficitaire. Il faut plusieurs années avant de les rentabiliser.
  • Batterie virtuelle : ça marche ! Enfin, si vous êtes prêt(e)s à débourser les sommes d’abonnement, etc.

Le must ? Ne pas avoir de surplus ! En achetant une installation parfaite pour votre maison/appartement. Notre équipe est là pour vous y aider et calculer, au prix le plus juste, l’équipement nécessaire pour vous. Contactez-nous pour discuter de tout ça ensemble.

Batteries virtuelles et panneaux solaires
Batteries virtuelles et panneaux solaires
Batteries virtuelles et panneaux solaires
Batteries virtuelles et panneaux solaires
Batteries virtuelles et panneaux solaires
Batteries virtuelles et panneaux solaires
Batteries virtuelles et panneaux solaires
Batteries virtuelles et panneaux solaires
Batteries virtuelles et panneaux solaires

En résumé

Bilan des batteries virtuelles :

Avantages :

  • Super pour autoconsommer son surplus. 
  • Pas besoin d’acheter une batterie physique : prix élevé, 10/15 ans de vie maximum, puissance trop faible pour toute la maison…
  • Utilisation facile : tout est à distance, mais on voit ce que l’on a stocké, consommé…

Inconvénients :

  • Une offre désertique…
  • Et chère. Bien trop chère.
  • Inutile en cas de panne de courant.
  • Limité aux solutions solaires de toiture.

L’avis de Sunology : attendez ! L’offre des batteries solaires n’est pas encore assez mûre pour voir de vraies économies. Mais gardez l'œil ouvert : ça devrait devenir intéressant dans les mois/années à venir.

Vous avez toutes les cartes en main : alors, batterie virtuelle ou pas ?

Vincent Arrouet

Co-fondateur de Sunology
Vincent Arrouet, co-fondateur de Sunology et spécialiste de l'énergie solaireVincent Arrouet, co-fondateur de Sunology et spécialiste de l'énergie solaire

Vincent Arrouet

Co-fondateur de Sunology